musicapablo
Compléments aux cours d'éducation musicale du collège à visée pédagogique.

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· A VOIR OU A ENTENDRE (14)
· ACCUEIL (2)
· DE LA PUB ! (10)
· DES MOTS, TOUJOURS DES MOTS (3)
· DROIT D'AUTEUR (2)
· HDA / Aide méthodologique (5)
· HUMOUR TOUJOURS (9)
· INSOLITE (2)
· LA CHORALE (18)
· LE COIN DES LYCEENS (5)
· Madame, ça a sonné ! (2)
· Niveau 3eme (11)
· Niveau 4eme (10)
· Niveau 5eme (5)
· Niveau 6eme (7)
· POUR LES PROFS (1)
· SORTIES PEDAGOGIQUES (4)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· LE SACRE DU PRINTEMPS: entre rupture et continuité
· L'AFFICHE ROUGE
· LE MYTHE D'ULYSSE (HDA)
· MUSIQUE AU MOYEN-ÂGE
· ARTISTES DANS LA TOURMENTE / La chanson de Craonne

· DE L'AFRIQUE AUX CHAMPS DE COTON
· MUSIQUE TRADITIONNELLE D'AFRIQUE
· Psychose, analyse de la scène de la douche
· MUSIQUE AU CINEMA / I- Le vocabulaire
· Musique horizontale / Musique verticale
· Musique et esclavage: le combat des abolitionnistes
· Musique populaire / Musique savante : la valse
· LA VOIX: comment ça marche ?
· LES PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DU JAZZ
· L'épreuve orale d'histoire des arts: ça se prépare !

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· francollege
· Artips, l'art au quotidien
· L'art d'écouter
· Ces chansons qui font l'histoire
· Arts et histoire
· Connaissance de la musique
· Partitions


Statistiques

Date de création : 15.07.2012
Dernière mise à jour : 24.11.2014
118articles


Comprendre la physique par la musique

Publié le 21/11/2014 à 07:48 par punsolamusique
Comprendre la physique par la musique

 

 

Il n'est pas toujours nécessaire de faire des grands discours pour appréhender des phénomènes scientifiques complexes. 

 

Voici une vidéo qui permet de mieux percevoir

ce qu'est une 

VIBRATION

 

Comme percevoir n'est pas comprendre, 

Si tu as des questions, tu peux t'adresser

à ton professeur de physique : ))

 

 

 

 

CYMATICS: Science Vs. Music - Nigel Stanford from Nigel Stanford on Vimeo.

 

 

 

 

La seine

Publié le 19/11/2014 à 21:04 par punsolamusique
La seine

 

 

Après New York, nous continuons notre petite

promenade musicale

en faisant un petit détour par Paris avec 

 

 

LA SEINE

Extrait du film d'animation 

"Un monstre à Paris"

 

 

 

 

Les voix 1 chantent la partie de Vanessa Paradis,

les voix 2 se chargent de celle interprétée par "M"

 

 

 

 

A toi de chanter : )

 

 

 

La nature qui nous entoure peut-elle devenir musique?

Publié le 18/11/2014 à 09:47 par punsolamusique
La nature qui nous entoure peut-elle devenir musique?

 

 

"Il a souvent été dit que les oiseaux font de la musique en chantant. 

Ce sont nos oreilles qui font de leur chant une musique probable. 

Ou bien l'oiseau serait le sublime modèle 

qui a introduit la pensée musicale dans l'esprit de l'homme ?"

 

 

Daniel Teruggi, compositeur contemporain

 

 

 

 

Nous découvrions dans cette séquence que le chant des oiseaux est source d'inspiration pour de nombreux compositeurs et ce depuis toujours. 

Nous étudierons comment les compositeurs arrivent à transcrire ces chants, quels sont les procédés musicaux utilisés et ce quelque soit la formation musicale choisie et la période artistique durant laquelle a évolué le compositeur.

 

 

 

 

LES DIFFERENTES ECOUTES

 

Avetissement:

les écoutes ne seront pas abordées chronologiquement

 

 

 Le chant des oiseaux

(1528)

Chanson polyphonique de la Renaissance

composée par

Clément Janequin

 

Extrait (couplet 4)

 

 

 L'oeuvre de Jannequin dans son intégralité. 

 


 

 

 

 

Ecoute principale

 

 

 Le printemps

Extrait des Quatre saisons

(1725)

oeuvre de la période baroque

composée par

Antonio Vivaldi

 

 

 

 


 

 La volière

(1886)

Extrait du Carnaval des animaux, 

oeuvre de la période romantique, 

composée par 

Camille Saint-Saëns

 

 


 

 

 La grive musicienne

Extrait de "Petites esquisses d'oiseaux"

(1985)

oeuvre pour piano solo

de la période contemporaine

composée par

Olivier Messiaen

 


 

 

Le chant de la grive musicienne

 


 

 

Spécial dédicace pour Mme Dupuy

Les 6emes 5 comprendront   : ))

 

Le rouge-gorge

Petites esquisses d'oiseaux

Olivier Messiaen

 


 

 

 Chant du rouge-gorge

 


 

 

 

 

Birds

(2007)

Oeuvre contemporaine, 

composéepar

Daniel Teruggi

 

  http://fresques.ina.fr/artsonores/fiche-media/InaGrm00380/daniel-teruggi-birds.html

 

  

  

PROJETS MUSICAUX

 

 

 

PRATIQUE CREATIVE

 

 

Avec ce travail, je vous propose ici de vous mettre dans la peau d'un compositeur qui souhaiterait mettre en musique ce poème :

 

Voici le printemps 

Que les oiseaux saluent d’un chant joyeux.

Le tonnerre et l’éclair, messagers de l’orage.

Et les fontaines, au souffle des zéphyrs

Jaillissent en un doux murmure

 

Ils viennent, couvrant l’air d’un manteau noir

Le tonnerre et l’éclair, messagers de l’orage

Enfin, le calme revenu, les oisillons

Reprennent leur chant mélodieux

 

Pour information, c'est ce même poème qui a inspiré Antonio Vivaldi dans son oeuvre célébrissime: le printemps.

 

Pour enrichir la palette des sonorités qui seront proposées dans votre création, je vous propose d'aller écouter divers chants d'oiseaux sur ce site :

 

http://www.les-amis-des-animaux.be/conseil/oiseaux.html

 

  

PRATIQUE VOCALE

 

 

Rouge-queue

(canon)

Steve Waring

 

 

http://player.qobuz.com/#!/track/5884067

 

 

Fais comme l'oiseau / Michel Fugain

(refrain à 2 voix) 

 


 

 

 

 D'autres artistes inspirés

par les oiseaux

 

 

 

 

Des peintres du XXeme siècle

 

 

 

Georges Braque

Oiseau bleu

 

http://lesyeuxdargus.wordpress.com/2013/05/13/les-oiseaux-de-georges-braque/

 

 

Marc Chagall

Amants et oiseau

 

 

 

 

PABLO PICASSO 

Les pigeons

1957

 

 

 

 

Un artiste de land art

 

Nils Udo 

Nid

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nils_Udo

 

 

 

Un architecte

 

 

AI WEIWEI

NID D'OISEAUX

Maquette du stade olympique de Pekin

2003

 

 

 

Un réalisateur 

 

Alfred Hitchcock

Les oiseaux

1963

 

 

Avertissement, après avoir vu ce film,  

on ne regarde plus les corbeaux de la même manière ...

 

 


 

 

Et pour finir ...

 

 

Peindre d'abord une cage 

avec une porte ouverte 

peindre ensuite 

quelque chose de joli 

quelque chose de simple 

quelque chose de beau 

quelque chose d'utile 

pour l'oiseau 

Placer ensuite la toile contre un arbre 

dans un jardin 

dans un bois 

ou dans une forêt 

se cacher derrière l'arbre 

sans rien dire 

sans bouger... 

Parfois l'oiseau arrive vite 

mais il peut aussi bien mettre de longues années 

avant de se décider 

Ne pas se décourager 

attendre 

attendre s'il le faut pendant des années 

la vitesse ou la lenteur de l'arrivée 

de l'oiseau n'ayant aucun rapport 

avec la réussite du tableau 

Quand l'oiseau arrive 

s'il arrive 

observer le plus profond silence 

attendre que l'oiseau entre dans la cage 

et quand il est entré 

fermer doucement la porte avec le pinceau 

puis 

effacer un à un les barreaux 

et ayant soin de ne toucher aucune des plumes 

del'oiseau 

faire ensuite le portrait de l'arbre 

en choisissant la plus belle de ses branches 

pour l'oiseau 

peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent 

la poussière du soleil 

et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été 

et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter 

Si l'oiseau ne chante pas 

c'est mauvais signe 

mais s'il chante c'est bon signe 

signe que vous pouvez signer 

alors vous arrachez tout doucement 

une des plumes de l'oiseau 

et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau 

 

Jacques Prévert, 1945

 Prévert-paroles.jpg

MEDLAY It had to be you / Perhaps / It's so quiet

Publié le 17/11/2014 à 16:34 par punsolamusique
MEDLAY It had to be you / Perhaps / It's so quiet

 

 

 

IT HAD TO BE YOU

 

Version Harry Connick Junior pour la BO du film 

Quand Harry rencontre Sally

Harry Connick, Jr. backdrop wallpaper

 

 

 

S'enchaîne à 

 

 

PERHAPS

version Pussicate Dolls

 

 

 

et pour finir ce medler d'enfer

 

IT'SO QUIET

Björk

 

 

 

 

 

Je ne veux pas travailler

Publié le 17/11/2014 à 11:30 par punsolamusique
Je ne veux pas travailler

 

 

 

Tout est dans le titre : ))

 

 

JE NE VEUX PAS TRAVAILLER

Version Sole Gimenez

 

New york New york

Publié le 17/11/2014 à 11:20 par punsolamusique

 

 

New York New York 

 

Version Frank Sinatra

 

 

 

 

L'autruche

Publié le 17/11/2014 à 10:48 par punsolamusique
L'autruche

 

 

 L'AUTRUCHE 

Exrait de la comédie musicale Emilie Jolie

Version Maurane

 

ARTISTES DANS LA TOURMENTE / La chanson de Craonne

Publié le 15/11/2014 à 20:31 par punsolamusique
ARTISTES DANS LA TOURMENTE /         La chanson de Craonne

          Soldat blessé (1916) - Gravure (détail) / Otto Dix (peintre expressionniste allemand)

 

 

 

 

 

La boue, l’attente, la peur le froid,

l’absurdité d’une guerre terriblement meurtrière...

 

 

 


  

Extrait d'un  "Long dimanche de fiançailles" film réalisé en 2004 par 

Jean-Pierre jeunet d'après le roman de Sébastien Japrisot (1991)

 

 

 

 

En marge des combats, des musiques et des chants vont naître, rythmant le temps, permettant aux soldats de mieux supporter la dureté du quotidien mais aussi de s’ingurger contre les ordres du commandement militaire.

 

De nombreux soldats vont écrire des lettres (cf ton cours de français sur l'étude de "Paroles de Poilus") mais aussi des textes sur des airs à la mode.

 

Ces chansons vont ensuite se transmettre oralement de tranchée en tranchée.

 

 

Certaines chansons clairement antimilitaristes,

seront censurées.

 

 

 

Je te propose d’analyser la plus célébre de ces chansons écrite pendant la « der des der »:

 

 

La chanson de Craonne

 


Chanson de Craonne par Horadrim

 

 

Le contexte historique

 

 

 

1917

L'offensive de Nivelle

L'échec du Chemin des Dames

 


Chemin des dames 1 par Horadrim

Partie 1 : http://www.dailymotion.com/video/x32ccp_chemin-des-dames-1
Partie 2 : http://www.dailymotion.com/horadrim/video/x32cp6_chemin-des-dames-2
Partie 3 : http://www.dailymotion.com/horadrim/video/x32iht_chemin-des-dames-3

 

 

  http://fr.wikipedia.org/wiki/Mutineries_de_1917

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_des_Dames

et bien entendu

ton cours d'histoire !!!

 

 

 

Le rapport

texte / musique

 

Le texte

 

 

 

 

A la lecture du texte de la chanson, nous pouvons noter une progression au niveau des sentiments évoqués.

 

Dans la première partie de la chanson, c'est la lassitude et le désespoir face aux conditions de vie dans les tranchées qui sont exprimés (en complément cf ton cours d'histoire).

 

A partir de C3 et dans R2, le ton change.

 

Le texte évoque alors l'amertume et la colère des soldats face à "ceux de l'arrière" qui ont décidé de cette guerre et qui ne sont pas au front.

 

Le texte est explicite, il incite les soldats à ne plus combattre, à se mutiner.

 

C'est cet aspect du texte clairement antimilitariste qui vaudra de très lourdes sanctions aux soldats qui interpréteront cette chanson: nombreux seront condamnés à la cour martiale.

 

Avertissement

 De nombeux sites indiquent qu'une très récompense  aurait été promise à qui en dénoncerait le ou les auteurs:

1 million de francs-or et la démobilisation immédiate

Ceci, d'après les historiens est une légende !!!

 

 

  

Une musique décalée par rapport au texte

 

 

Lorsque l'on fait l'analyse de la chanson de Craonne (cf fiche HDA), on se rend très vite compte qu'il y a un décalage, une contradiction entre la mélodie et le texte.

 

La mélodie est composée sur une mesure à 3 temps ce qui lui donne un caractère dansant et entraînant alors que le sens du texte est lui très sombre, voire tragique.

 

Cet élément s'explique par le fait que les paroles de la chanson de Craonne ont été écrites sur un air préexistant, celui d'une valse populaire composée par Charles Sablon  dont le titre est "Bonsoir m'amour".

Ce procédé appelé "timbre" qui consiste à écrire des paroles sur un air connu était souvent utilisé par les chansonniers de l'époque. 

 

C'est l'utilisation de cette technique d'écriture

(sur "timbre")

qui a permis la rapide "propogation" de la chanson

dans les tranchées.

 

 

 

Voici un extrait des paroles d'origine, les paroles de

"Bonsoir m'amour"

 

"Bonsoir m'amour, bonsoir ma fleur,
Bonsoir toute mon âme !
O toi qui tient tout mon bonheur
Dans ton regard de femme !
De ta beauté, de ton amour,
Si ma route est fleurie,
Je veux te jurer, ma jolie,
De t'aimer toujours !"

 

Pour écouter le titre original

 

http://www.deezer.com/track/6205805

 

 

Tu peux maintenant mieux comprendre les raisons du

décalage entre

la musique et le texte de la chanson de Craonne

 

 

 

La chanson de Craonne

au cinéma

 

 

"Un long dimanche de fiançailles"

(2004)

film de Jean-Pierre Jeunet

 

 

 

 

 Feuilleton pour la télévision française

 

 

 

 

 

 

 

Oeuvres artistiques à mettre en relation

 

Louis Aragon

Ecrivain et poète français

 

Louis Aragon n'a que 16 ans quand éclate la guerre. Il est mobilisé en 1917 et est incorporé en tant que médecin-auxiliaire au 355erégiment d'infanterie en 1918. Il se trouve alors près de Soissons et va suivre la contre-offensive alliée sur le Chemin des Dames en septembre 1918.

C'est là qu'il commence son premier roman Anicet. Il évoquera cette expérience du front à travers la fiction comme dans le roman Aurélien (extrait art wikipédia)

 

Louis Aragon nous livre son témoignage dans une fiction

 

Extrait du roman "Aurélien":

"Je me souviendrai toujours... C'était au Chemin des Dames... Le docteur, je ne le connaissais pas, il venait d'arriver au bataillon... J'étais sergent alors... J'avais une section... C'était un peu à l'ouest de Sancy... on tenait la ligne du chemin de fer... on avait avancé après un pilonnage, mazette, un pilonnage ! Devant nous, tout était bouleversé. Plus de tranchées, des trous d'obus, des entonnoirs... On avait avancé comme on avait pu... sur la pente, et un peu où ça faisait pla­teau... et reculé par-ci par-là..., on ne savait plus où on en était... Je vous ennuie? — Mais non, — dit Bérénice, — au contraire... — Il y avait du Boche en avant, de côté, en arrière... L'artillerie tapait dans le tas... On voyait dans ce qui avait été du barbelé un particulier qui n'avait pas pu se tirer des pieds... Personne ne songeait à aller le repêcher, je vous jure... Enfin, une chienne n'y aurait plus reconnu ses petits... Là où était ma section, ça avait encore forme humaine... parce qu'on tenait un boyau où on s'était battu... et qu'on avait cloisonné avec des sacs de sable... Seulement il y avait deux Fridolins blessés qui s'avançaient quand on avait entassé les sacs... Alors ils étaient tombés le bec en avant, les pieds chez eux, la tête chez nous. Et feuilletés dans les sacs... des vrais sandwiches... Pas mèche de les dégager, vous saisissez : on avait aussi peur d'un côté que de l'autre... et puis recommencer le bousin pour deux bonhommes... Seulement le soir tombait, et ils ne se décidaient pas à clamser... Ils gueulaient encore... Ça devait leur faire mal quelque part... Une guibolle... Enfin, quoi! Ils gueulaient... Dans le secteur on ne bougeait plus... chacun le doigt sur la gâchette, terrés... Alors, quand ils se remettaient à gueuler, les mitrailleurs à tout hasard envoyaient une volée... Tac tac tac tac tac... et ça ricochait... tac tac... On ne savait plus où se mettre... D'autres répondaient... Ni les Boches ni nous ne savions sur qui on tirait... Avec la nuit ça devenait inte­nable..."

 

 Otto Dix 

Peintre expressionniste allemand

(1891-1969)

Différentes gravures

 

Soldat blessé (1916) 

 

Technique: gravure

 

Mouvement: expressionnisme

 

 

Pour en savoir plus sur ces oeuvres d'Otto Dix:

http://cites-unies-histoire-des-arts.over-blog.com/pages/La_peinture_dOtto_Dix-5053000.html

 

 

Stanley Kubrick

Réalisateur américain

(1928-1999) 

Les sentiers de la gloire

(1957)

 

 

Pour en savoir plus sur ce film

http://www2.cndp.fr/TICE/teledoc/dossiers/dossier_sentiers.htm

 

 

Paroles de Poilus

 

Lettres et carnets du front, 1914-1918,

 

de Jean-Pierre Guéno

 

 

 

 

 

Le regard des artistes contemporains

sur cette guerre

 

 

C'était la guerre des tranchées

de

Jacques Tardi

(Auteur et dessinateur français, né en 1946)

 

 

 

 

Arman

(1928- 2005,artiste français d'origine américaine)

 

 

 

Home, sweet home (II)



 

Technique: accumulation

Mouvement: nouveau-réalisme

 

 

Pour en savoir plus sur l'oeuvre d'Arman

 


Arman, Home sweet Home par centrepompidou

 

 

PROJETS MUSICAUX

 

 

La chanson de Craonne

 

&

 

  NO BRAVERY

 

James Blunt

+

Accompagnement batterie

 

 

James Blunt compose No bravery en 1999 alors qu’il  est soldat de l’OTAN dans les Balkans (guerre civile du Kosovo).

 

 

 

 

 

  « J'ai servi au Kosovo lors de la campagne de bombardements, et des accords de paix. Nous devions tout faire pour éviter que les gens s'entre-tuent. Vous entriez dans des maisons incendiées, dans des champs de cadavres et vous aviez vraiment le sentiment que quelqu'un ou quelque chose d'incroyablement démoniaque était passé par là ».

 

James Blunt quitte l’armée britannique en 2002 pour se consacrer à sa passion : la musique. Il obtiendra un prix aux NRJ Music Awards dans la catégorie « révélation internationale de l'année » avec l’album « Back to Beldam » où figure No bravery.

 

POUR T'ENTRAINER

 

à chanter mais aussi pour travailler

le rythme joué à la batterie en bodypercussion

 

 

 

MUSIQUE AU MOYEN-ÂGE

Publié le 10/11/2014 à 07:27 par punsolamusique
MUSIQUE AU MOYEN-ÂGE

 

 

Quels sont les différents lieux de la

musiqueau moyen-âge?

 

***

Naissance de la polyphonie

 

 

 

 

Le Moyen-âge s'étend de la chute de l'Empire romain (476), aux expéditions de Christophe Colomb (1492).

Au Moyen-âge, on distingue deux types de répertoires :

- La musique religieuse

- La musique profane : s'oppose à la musique sacrée (religieuse) ex: musique de cour, chansons de troubadours, trouvères...

 

 

LA MUSIQUE RELIGIEUSE

LE CHANT GREGORIEN

 

Je te propose de visionner un extrait du film "Le nom de la Rose" dont l'action se déroule dans une abbaye du XIIeme siècle.

Le réalisateur Jean-Jacques Annaud met en scène des moines célébrant le prime (première prière de la journée liturgique).

Le chant, en latin, interprété par un chœur d'hommes, a cappella à l'unisson (chant monodique) porte le nom de chant grégorien ou plain-chant.

 

 

 

 

 

LA NOTATION

 

A l'origine, les chants se transmettaient par la tradition orale. La difficulté de mémorisation de ces chants va favoriser l'émergence de codage du langage musical.

 

 

C'est à partir du IX eme siècle que l'on voit apparaître les neumes (du grec neuma: signe, geste) dans les manuscrits musicaux.

 

 

 

 

Les signes placés au dessus du texte indiquent une direction:

- le punctum:. indique un mouvement mélodique vers le grave

- virgadésigne une mouvement ascendant.

 

 

A partir du XIIeme siècle, avec la naissance de la polyphonie va apparaître un nouveau codage : la notation carrée

Les outils utilisés par les moines copiste vont évoluer : le roseau va être remplacé par la plume d'oie.

La pointe de la plume laisse alors une trace carrée, ce qui va donner le nom de notation carrée à ce nouveau codage.

 

 

 

Pour te donner une idée plus précise du lieu dans lequel travaillaient les moines, je te propose une 2eme scène du film "Le nom de la rose".

 

 


 

La scène se déroule dans le scriptorium:

Le scriptorium est une salle du monastère réservée aux moines qui copient, décorent et relient les livres.

Ils sont appelés moines copistes et les enlumineurs.

Cette salle est meublée d'écritoires, placés près des fenêtres.

C'est un lieu chauffé, proche de la bibliothèque pour que les livres soient accessibles.

 

Description du scriptorium

 

Extrait du roman

"Le Nom de la Rose"

(1980)

d'Umberto Eco

 

 

 

 

« L’abondance des fenêtres faisait en sorte que la grande salle était égayée par une lumière continue et diffuse. (…) Antiquarii, librarii, rubricaires et chercheurs étaient assis, chacun à sa propre table, une table sous chacune des verrières. (…) Les places les plus lumineuses étaient réservées aux antiquarii, les enlumineurs les plus experts, aux rubricaires et aux copistes. Chaque table avait tout ce qui pouvait servir à enluminer et à copier : cornes à encre, plumes fines que certains moines affilaient à l’aide d’une lamelle de canif, pierre ponce pour rendre lisse le parchemin, règles pour tracer les lignes où coucher l’écriture. A côté de chaque scribe, ou au sommet du plan incliné de chaque table, se trouvait un lutrin, où était posé le livre à copier, la page recouverte de caches qui encadraient la ligne qu’on était en train de transcrire. Et certains avaient des encres d’or et d’autres couleurs… »

 

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE PROFANE

 

 

 

Ecoute principale

 

 

ADAM DE LA HALLE

MA DOUCHE DAME ET AMOURS

 

Pour réviser

Lire le commentaire d'écoute sur fiche HDA tout en écoutant l'extrait audio

 

MP3 disponible en fin d'article pendant le temps de la révision du contrôle

 

 

 

 

 

PROJETS MUSICAUX

 

 

Laudemus virginem

(canon à 3 voix)

 

 

 

Une autre version

(avec la notation carrée et le notation moderne)

 

 

 

  

Troubadours d'aujourd'hui

 

Laurent Voulzy

 

Jeanne

 

Chant + partie instrumentale au xylo

 


Laurent Voulzy - Jeanne par Leroidukitch

 

 

 

POUR FINIR UN PEU D'HUMOUR !!!

 

 

 

 

 

 

FICHE HDA

(2010)

 

LE TEMPS DES CATHEDRALES

 

LE TEMPS DES CATHEDRALES (Fiche HDA niveau 5eme)

Cathédrale Notre-Dame de paris, croisée d'ogives

 

 

 

C'est Hugo qui a fait de Paris ce qu'il est au yeux du monde ... Avant lui c'était une bourgade. Dans cette bourgade, il y a Notre-Dame de paris et Gavroche, le gamin de Paris. Avec Hugo, Paris cesse d'être le siège de la cour pour devenir la cité d'un peuple".

Louis Aragon

 

 

 

 

Victor Hugo, écrivain français

(1802-1885)

 

 

 

"Tous les yeux s'étaient levés vers le haut de l'église. Ce qu'ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d'étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu'ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s'élargissaient en gerbes, comme l'eau qui jaillit des mille trous de l'arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l'une toute noire, l'autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l'immensité de l'ombre qu'elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l'oeil. Il y avait des guivres qui avaient l'air de rire, des gargouilles qu'on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu'on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle ».

 

Extrait de Notre-Dame de Paris, chapitre 4.

 

 

 

LA CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS

(XIIe - XIVe siècle)

DES DIMENSIONS EXCEPTIONNELLES

 

Cet édifice, classé au patrimoine mondial de l’humanité en 1991, mesure 128 m de longueur, 40m de large et 33m de hauteur sous voûtes. Les deux rosaces qui ornent chacun des bras du transept, sont parmi les plus grandes d’Europe et mesurent 13,10 mètres de diamètre. La flèche de la cathédrale pointe à 96 mètres.Elle se situe à l’extrémité de l’île de la cité.

 

 

 

 

La flèche

 

 

 

Image de la cathédrale Notre Dame de Paris

Voûtes

Chimère

(statues fantastiques et diaboliques et souvent grotesques, ajoutées par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc au XIXeme siècle).

 

 

La rosace nord

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS ...

d'autant que dans le plan interactif, vous trouverez les réponses de certaines questions de la fiche HDA :

 

http://www.cathedraledeparis.com/-Cathedrale-d-art-et-d-histoire-

 

Historique de la construction :

 


 

 

L'ECOLE DE NOTRE DAME

 

ou

 

La naissance de la polyphonie

 

PEROTIN

Viderunt Omnes

 


Viderunt Omnes Perotin par sesquioctava

 

 

 

 MA DOUCHE DAME ET AMOURS

Ecoute disponible pendant 15 jours

 

cliquer sur le lecteur ci-dessous

Répétition générale de l'Orchestre du Capitole de Toulouse

Publié le 08/11/2014 à 08:56 par punsolamusique
Répétition générale de l'Orchestre du Capitole de Toulouse

 

Dans le cadre du projet culturel de l'établissement,

les élèves de 601 et 603

participeront à une sortie pédagogique organisée par

les professeurs d'Education Musicale

le mercredi 14 novembre 2014

(départ 8H30 retour collège 12H30).

 

 

 

Les élèves auront la possibilité d'assister à une répétion générale du concert donné le soir même par l'Orchestre National de Toulouse à la Halle aux grains.

 

 

 

 

 

 

 

L'oeuvre qui sera travaillée durant

cette répétition générale sera

la Symphonie N°5

du compositeur autrichien

Franz Schubert

(1797-1828)

 

 

Cette oeuvre composée pour un orchestre symphonique se divise en 4 parties : 

  1. Allegro
  2. Andante con moto
  3. Menuet — Allegro molto
  4. Allegro vivace

Ces différentes parties, appelées "mouvements" s'enchaînent les unes aux autres. Il faut donc veiller à ne pas applaudir entre les différents mouvements. 

Effectivement, dans la musique dite "savante", la plupart des oeuvres sont en plusieurs parties et l'on applaudie qu'à la toute fin de l'oeuvre.

Faut-il savoir combien il y a de parties : ))

 

 

Tu devras donc attendre ici la fin de la quatrième partie pour applaudir les musiciens. Merci de respecter cette consigne, cela permettra aux musiciens de rester concentré tout le long de l'oeuvre. 

 

 

 

 

Je te propose de découvrir cette oeuvre en écoutant le premier et dernier mouvement de cette symphonie. 

 

Ces écoutes te permettront de découvrir la formation instrumentale pour laquelle est composée ce morceau: l'orchestre symphonique ainsi que le rôle du chef d'orchestre qui dirige l'ensemble. Il s'agit ici de Marc Minskowski.

 

 

Premier mouvement de la Symphonie N° 5 de F. Schubert

 

 

 

 

 

 Dernier mouvement de la symphonie N° 5

(écoute faite en classe)

 

 

 

 

 

Cette oeuvre, le jour de la répétition

générale sera interprétée dans son

intégralité (env. 35 mn) par 

L'Orchestre National du Capitole

 

 

Le site officiel de l'orchestre

http://onct.toulouse.fr/

 

 

  

Qui sera dirigé ce jour là par 

Rinaldo Alessandrini 

Claveciniste, organiste, chef de choeur et d'orchestre italien

 

 

 

 

Il ne  me reste plus qu'à vous souhaiter

un bon concert : )

 

 

 

 


DERNIERS ARTICLES :
Comprendre la physique par la musique
    Il n'est pas toujours nécessaire de faire des grands discours pour appréhender des phénomènes scientifiques complexes.    Voici une vidéo qui permet de mieux percevoi
La seine
    Après New York, nous continuons notre petite promenade musicale en faisant un petit détour par Paris avec      LA SEINE Extrait du film d'animation  "Un monstre à Par
La nature qui nous entoure peut-elle devenir musique?
    "Il a souvent été dit que les oiseaux font de la musique en chantant.  Ce sont nos oreilles qui font de leur chant une musique probable.  Ou bien l'oiseau serait le s
MEDLAY It had to be you / Perhaps / It's so quiet
      IT HAD TO BE YOU   Version Harry Connick Junior pour la BO du film  Quand Harry rencontre Sally       S'enchaîne à      PERHAPS version Pussicate Dolls       et
Je ne veux pas travailler
      Tout est dans le titre : ))     JE NE VEUX PAS TRAVAILLER Version Sole Gimenez